Décos de Noel 2021

Depuis plusieurs années, les habitants de Crantenoy fabriquent eux-mêmes leurs décorations de Noël pour le village.

Après avoir suspendu des coeurs et des boules aux luminaires en 2016, des sapins blancs et des palettes en 2019, 2021 est une année de rénovation complète.

Les travaux ont été menés sous la houlette de Thierry, ingénieur en chef, d’Alain métallier, de Claude, Christophe et Guillaume, bûcherons, Nathalie, Jeanine, Francine, Michelle, Marie-Paule, Sandra, Claire et Aude, Emma et Thimoté, Nelly, peintres, de Sandra et Françoise et de ses petites filles, couturières, de Fatima, Dominique et Manu, et bien entendu de Gilbert et Bernadette, les grands-parents des rennes, et hôtes de tout ce bazar !

Sous le feu des projecteurs

samedi 3 juillet 2021

à partir de 19h – entrée libre – Masque obligatoire

Encore plus particulièrement que les autres années,
nous sommes enchantés, ravis, impatients, excités… à l’idée de vous retrouver pour notre CINEMA PLEIN AIR.

CHOCOLAT

« Du cirque au théâtre, de l’anonymat à la gloire, l’incroyable destin du clown Chocolat, premier artiste noir de la scène française. Le duo inédit qu’il forme avec Footit, va rencontrer un immense succès populaire dans le Paris de la Belle époque avant que la célébrité, l’argent facile, le jeu et les discriminations n’usent leur amitié et la carrière de Chocolat. Le film retrace l’histoire de cet artiste hors du commun »

En 1ère partie,
La radio des FRERES CHRYSANTHEME

Samedi 3 juillet 2021
Place de la Fontaine Sainte Manne – 54740 CRANTENOY

19h : restauration rapide, buvette sur place
22h : projection du film «Green book»

Renseignements :
lerevaux@gmail.com

Nous vous conseillons de vous munir de votre siège et d’un plaid !

Le Lavoir

Le Lavoir avant sa rénovation

Le lavoir se situe un peu a l’écart du village, derrière le Faubourg Saint Charles (actuelle fontaine), le long du ru nommé « Le Revaux », vers l’ouest (cherchez le soleil couchant ou la pluie bretonne !).
Le monument date vraisemblablement du XIXe siècle. Avec les années d’abandon, il a fini par disparaître totalement sous la végétation.


Le site n’a été redécouvert qu’en 2012, lorsque des bénévoles du village l’ont nettoyé.

Le lavoir en tant que réfrigérateur, 2017

Il est alimenté par une source d’eau profonde. L’eau a une température presque constante durant l’année, très fraîche en été mais elle ne gèle jamais en hiver, notamment grâce au léger courant dû a l’écoulement de l’eau qui se déverse dans le Revaux à travers une canalisation.

Le lavoir n’a jamais été couvert, ce qui peut paraître étonnant puisqu’il est entouré de 3 murs. Les margelles sont à même le sol ce qui oblige les laveuses à s’agenouiller. Certaines d’entre elles utilisaient un « carrosse de lavandière », caisse en bois à trois cotés, qui était souvent tapissée de paille ou de vieux chiffons pour permettre une position un peu plus confortable….

En cas de fortes pluies, l’eau se chargeait de boue et l’auge devait être alors nettoyée par le garde champêtre. La commune n’avait sans doute pas les moyens financiers pour construire un lavoir avec des auges surélevées et une toiture, ce qui était pourtant assez courant à l’époque.

Depuis quelques années, des bénévoles effectuent régulièrement un entretien et un projet de restauration est en cours pour éviter qu’il ne disparaisse sous l’effondrement du mur de soutènement.

Avant -2015
Après – 2015
A la recherche du poisson ? – 2017

La fête du village se déroule à coté du lavoir. Depuis sa rénovation, un barnum est installé pour partager un moment convivial. Les auges servent dorénavant de rafraîchisseur pour les boissons et de bac à eau pour les enfants. Étant situé un peu a l’écart, le long du ruisseau, le lavoir accueille également une faune et une flore importante. Des habitants avaient essayé de mettre des poissons rouges dans les auges du lavoir mais un héron est passé par là…

Avec les informations et l’aide de Francoise Metrot,

Noam Humeau

ESTIVALES Vaudeville 2020

Le contexte COVID oblige la commune de Vaudeville à annuler la 3°édition de théâtre de rue, initialement prévue le 4 juillet.

Pour rappel, depuis 2015, Vaudeville et Crantenoy, par le biais de leurs associations respectives organisent à tour de rôle, un cinéma plein air (Le Revaux) et un théatre de rue (De la Taille).

Ce n’est que partie remise !
RDV l’année prochaine à Crantenoy pour le cinéma et probablement un petit plus avec Vaudeville…restez connecté pour suivre l’affaire !