Le Lavoir

Le Lavoir avant sa rénovation

Le lavoir se situe un peu a l’écart du village, derrière le Faubourg Saint Charles (actuelle fontaine), le long du ru nommé « Le Revaux », vers l’ouest (cherchez le soleil couchant ou la pluie bretonne !).
Le monument date vraisemblablement du XIXe siècle. Avec les années d’abandon, il a fini par disparaître totalement sous la végétation.


Le site n’a été redécouvert qu’en 2012, lorsque des bénévoles du village l’ont nettoyé.

Le lavoir en tant que réfrigérateur, 2017

Il est alimenté par une source d’eau profonde. L’eau a une température presque constante durant l’année, très fraîche en été mais elle ne gèle jamais en hiver, notamment grâce au léger courant dû a l’écoulement de l’eau qui se déverse dans le Revaux à travers une canalisation.

Le lavoir n’a jamais été couvert, ce qui peut paraître étonnant puisqu’il est entouré de 3 murs. Les margelles sont à même le sol ce qui oblige les laveuses à s’agenouiller. Certaines d’entre elles utilisaient un « carrosse de lavandière », caisse en bois à trois cotés, qui était souvent tapissée de paille ou de vieux chiffons pour permettre une position un peu plus confortable….

En cas de fortes pluies, l’eau se chargeait de boue et l’auge devait être alors nettoyée par le garde champêtre. La commune n’avait sans doute pas les moyens financiers pour construire un lavoir avec des auges surélevées et une toiture, ce qui était pourtant assez courant à l’époque.

Depuis quelques années, des bénévoles effectuent régulièrement un entretien et un projet de restauration est en cours pour éviter qu’il ne disparaisse sous l’effondrement du mur de soutènement.

Avant -2015
Après – 2015
A la recherche du poisson ? – 2017

La fête du village se déroule à coté du lavoir. Depuis sa rénovation, un barnum est installé pour partager un moment convivial. Les auges servent dorénavant de rafraîchisseur pour les boissons et de bac à eau pour les enfants. Étant situé un peu a l’écart, le long du ruisseau, le lavoir accueille également une faune et une flore importante. Des habitants avaient essayé de mettre des poissons rouges dans les auges du lavoir mais un héron est passé par là…

Avec les informations et l’aide de Francoise Metrot,

Noam Humeau

Un avis sur “Le Lavoir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :